28 août 2013

Wild - Cheryl Strayed

Un titre court et pertinent qui attire l'attention, une chaussure de rando  (certes aux lacets roses !) en couverture mais surtout une phrase qui résume à elle seule la richesse humaine de ce récit :  
"Pour sauver ma peau, j'ai décidé de ne plus avoir peur et d'avancer." 
Une phrase magnifique ; je ne peux donc que me lancer dans la lecture de ce récit.
Depuis la mort de sa mère, Cheryl Strayed part à la dérive. Elle trompe un mari qu'elle aime dans des aventures sans lendemain, s'oublie dans la drogue... Un jour, elle feuillette le guide du Pacific Crest Trail (PCT), dont elle n'avait jamais entendu parler. Des années plus tard, ce livre lui revient en mémoire, elle sait qu'elle doit partir sur ce sentier. Franchement pas préparée à un si long et difficile périple, comme en témoignent ses aléas avec son sac-à-dos surnommé Monster, mais pleine de courage, de détermination mais aussi d'inconscience, elle part du désert de Mojave, en Californie vers l'Orégon.

Carte du PCT
Le récit de Cheryl Strayed m'a passionnée. Si les anecdotes sur les aléas du parcours sont intéressantes et rendent bien compte de la difficulté du parcours, ses dangers mais aussi ses joies, j'ai surtout été captivée par les réflexions de l'auteur sur sa vie passée, sur le pourquoi d'une telle expédition. Au fil des pages, nous sommes témoins de sa transformation, de sa renaissance à la vie. Et Cheryl Strayed devient de plus en plus attachante.  Cette femme est une vrais guerrière !
Ce récit confirme d'ailleurs mon sentiment que la nature, particulièrement la nature sauvage, est nécessaire notre équilibre. Et que la marche peut être une sorte de méditation et permet de mieux se connaître.
"Mon rythme n'avait rien à voir avec celui des moyens de locomotion que l'on utilise normalement pour parcourir le monde. Les kilomètres ne défilaient pas. Ils formaient de longs méandres d'herbes folles, de mottes de terre, de brins d'herbe, de fleurs courbées par le vent, d'arbres tordus et grinçants. Ils étaient fait du son de ma respiration et de celui de mes pas sur le chemin, l'un après l'autre, accompagnés du cliquetis de mon bâton. Chacun d'eux devait être affronté avec humilité." (p. 291)
Wild est également bien écrit et rend hommage à la littérature à travers les livres qui accompagnent l'auteur le long du parcours.
Et si vous voulez en savoir plus sur le PCT, c'est par .

Cheryl Strayed
Wild
Arthaud
475 p. / 22 €

L'avis de Chinouk

6 commentaires:

  1. Déjà repéré : c'est pour moi, ça!

    RépondreSupprimer
  2. contente que ce livre t'aie plus ! en même temps, il ne pouvait que te plaire:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce choix n'était pas un gros risque pour moi ! Merci du conseil (via ton blog)

      Supprimer
  3. Il est vrai que je n'aurai jamais été attiré par une telle couverture. Mais maintenant, même si les lacets sont roses, je prendrai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les lacets roses, c'est plutôt rigolo quand on a lu le livre. Enfin à mon avis...
      Le problème avec ce bouquin, c'est qu'il donne trop envie, encore une fois, de prendre le chemin (dans des conditions un peu moins dures tout de même !) Du coup, c'est encore plus dure d'aller au boulot...

      Supprimer